• J'attends que la magie opére.

    Juillet 1968, j'attends de voir Roméo, je suis sous le balcon de Juliette à VERONE. C'est mon Roméo qui prend la photo.


    votre commentaire
  • L'un de nos derniers voyages, pour l'instant, ROME, quelle ville, en voici quelques images.



    Nous voici tous les deux devant Saint Pierre en pierre.
    Mais non pas devant Saint Pierre, on a le temps.



    Le forum de Trajan



    Le Forum Romain

    Les temples de saturne et de Vespasien
    ,

    Enfin ce qu'il en reste, à droite les 3 colonnes sont les vestiges du temple de Vespasien, il fut érigé par son fils Domitien durant le 1er sècle de notre ère. Perpendiculairement se trouve  le temple de Saturne dont il reste 7 colonnes.Il fut érigé par le consul Titus Larcius en 498 avant notre ère. il fit toujours office de Trésor public.


    Les mêmes vus de l'autre coté.



    Le temple d'Antonin et de Faustine.

    Construit au II ème siècle de notre ére. Il est le mieux conservé du Forum.
    La mort de Faustine avait livré l'Empereur Antonin le Pieux au désespoir. Il ne cessait de répéter qu'il aurait mille fois préféré vivre seul avec elle dans  le désert que de vivre sans elle dans le plus somptueux des palais.
    Aprés sa mort, l'empereur la divinisa et lui consacra un temple magnifique qui fut transformé au moyen age en l'église de "Saint Laurent en Miranda".



    votre commentaire
  • Lorsque je descends de ma colline irignoise je vois en face les collines de ma belle ville de Lyon.



    Voici  La colline de fourvière, et on voit même à gauche le Rhône, àdroite  la ville s'étend avec la colline de la croix rousse ou les canuts tissaient. Au premier plan Pierre Benite, je vous en parlerais une autre fois.
    Au loin le Mont Cindre qui fait partie avec le Mont Verdun et le Mont Thou des Monts d'Or.



    Voici la suite de le première photo un 1/4 de tour sur la droite et nous voyons "LE CRAYON"
    La Tour du Crédit Lyonnais  inaugurée en 1977 mesure 165 m de hauteur pour 42 étages.
    Elle est  essentiellement  composée de bureaux, sauf les 7 derniers étages ou s'est installé un hotel de luxe. Sa superficie de plancher est de 37000 m².
    Le 11 septembre 2008 elle a été débaptisée, et se nomme désormais "La Tour de la Part Dieu".

    Au premier plan à gauche "le chateau d'Yvours" grosse maison bourgeoise construite à l'emplacemnt d'un ancien chateau dont il ne reste que la chapelle, ceci fera l'objet d'un autre fil.

    votre commentaire
  • Aujourd'hui, ,Tintin a 80 ans et il se porte trés bien, il n'a pas pris une ride. Chez nous, nous sommes Tintinophile de mère en fils.
    Et je relis toujours Tintin et je ris toujours autant.


    je n'ai pas pu résister a vous montrer les nouvelles éditions.



    Trouvé sur le net bien sur :
    Le Post

    votre commentaire


  • Quand je monte, je monte, je monte chez toi.
    j'ai le coeur qui saute, qui saute, qui saute de joie......

    votre commentaire
  • Déja 30 ans que le Grand Jacques nous a quitté.
    Mais il est toujours là, ses chansons ne mourront jamais

    ma préférée :

    Ces Gens là

    D’abord, d’abord, y a l’aîné
    Lui qui est comme un melon
    Lui qui a un gros nez
    Lui qui sait plus son nom
    Monsieur tellement qu'y boit
    Tellement qu'il a bu
    Qui fait rien de ses dix doigts
    Mais lui qui n'en peut plus
    Lui qui est complètement cuit
    Et qui s'prend pour le roi
    Qui se saoule toutes les nuits
    Avec du mauvais vin
    Mais qu'on retrouve matin
    Dans l'église qui roupille
    Raide comme une saillie
    Blanc comme un cierge de Pâques
    Et puis qui balbutie
    Et qui a l'œil qui divague
    Faut vous dire, Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On ne pense pas, Monsieur
    On ne pense pas, on prie

    Et puis, y a l'autre
    Des carottes dans les cheveux
    Qu'a jamais vu un peigne
    Qu'est méchant comme une teigne
    Même qu'il donnerait sa chemise
    A des pauvres gens heureux
    Qui a marié la Denise
    Une fille de la ville
    Enfin d'une autre ville
    Et que c'est pas fini
    Qui fait ses p'tites affaires
    Avec son p'tit chapeau
    Avec son p'tit manteau
    Avec sa p'tite auto
    Qu'aimerait bien avoir l'air
    Mais qui a pas l'air du tout
    Faut pas jouer les riches
    Quand on n'a pas le sou
    Faut vous dire, Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On n'vit pas, Monsieur
    On n'vit pas, on triche

    Et puis, il y a les autres
    La mère qui ne dit rien
    Ou bien n'importe quoi
    Et du soir au matin
    Sous sa belle gueule d'apôtre
    Et dans son cadre en bois
    Y a la moustache du père
    Qui est mort d'une glissade
    Et qui r'garde son troupeau
    Bouffer la soupe froide
    Et ça fait des grands flchss
    Et ça fait des grands flchss
    Et puis y a la toute vieille
    Qu'en finit pas d'vibrer
    Et qu'on attend qu'elle crève
    Vu qu'c'est elle qu'a l'oseille
    Et qu'on n'écoute même pas
    C'que ses pauvres mains racontent
    Faut vous dire, Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On n'cause pas, Monsieur
    On n'cause pas, on compte

    Et puis et puis
    Et puis il y a Frida
    Qui est belle comme un soleil
    Et qui m'aime pareil
    Que moi j'aime Frida
    Même qu'on se dit souvent
    Qu'on aura une maison
    Avec des tas de fenêtres
    Avec presque pas de murs
    Et qu'on vivra dedans
    Et qu'il fera bon y être
    Et que si c'est pas sûr
    C'est quand même peut-être
    Parce que les autres veulent pas
    Parce que les autres veulent pas
    Les autres ils disent comme ça
    Qu'elle est trop belle pour moi
    Que je suis tout juste bon
    A égorger les chats
    J'ai jamais tué de chats
    Ou alors y a longtemps
    Ou bien j'ai oublié
    Ou ils sentaient pas bon
    Enfin ils ne veulent pas
    Parfois quand on se voit
    Semblant que c'est pas exprès
    Avec ses yeux mouillants
    Elle dit qu'elle partira
    Elle dit qu'elle me suivra
    Alors pour un instant
    Pour un instant seulement
    Alors moi je la crois, Monsieur
    Pour un instant
    Pour un instant seulement
    Parce que chez ces gens-là
    Monsieur, on ne s'en va pas
    On ne s'en va pas, Monsieur
    On ne s'en va pas
    Mais il est tard, Monsieur
    Il faut que je rentre chez moi.


    Parce que lorsqu'il parle de Frida, on voit vraiment le soleil

    votre commentaire
  • Que chante le poête :
    Les oliviers baissent les bras
    Les raisins rougissent du nez
     Et le sable est devenu froid
    Au blanc soleil
    Maitres baigneurs et saisonniers
    Retournent à leurs vrais métiers
    Et les santons seront sculptés
    Avant Noël

    C'est en septembre
    Quand les voiliers sont dévoilés
    Et que la plage tremble sous l'ombre
    D'un automne débronzé
    C'est en septembre
    Que l'on peut vivre pour de vrai
    En été mon pays à moi
    En été c'est n'importe quoi
    Les caravanes le camping-gaz
     Au grand soleil

    La grande foire aux illusions
    Les slips trop courts,
    les shorts trop longs
    Les Hollandaises et leurs melons
    De Cavaillon
    C'est en septembre
    Quand l'été remet ses souliers
    Et que la plage est comme un ventre
    Que personne n'a touché
    C'est en septembre
    Que mon pays peut respirer
    Pays de mes jeunes années
    Là où mon père est enterré
    Mon école était chauffée
    Au grand soleil

    Au mois de mai, moi je m'en vais
    Et je te laisse aux étrangers
    Pour aller faire l'étranger moi-même
    Sous d'autres ciels
    Mais en septembre
    Quand je reviens où je suis né
    Et que ma plage me reconnaît
    Ouvre des bras de fiancée
    C'est en septembre
    Que je me fais la bonne année
    C'est en septembre
    Que je m'endors sous l'olivier

    La chanson est de Gilbert Bécaud


     La photo est de Moune prise en 2006 à Vinezac



    votre commentaire
  • Je crée ici une nouvelle rubrique , le Tourisme Jardinier.
    Je vous emmène aujourd'hui à Caen, à "la colline aux oiseaux" , vaste espace vert de 17 hectares.


    La roseraie

    Ce parc floral et paysager, est aménagé sur une ancienne décharge de déchets ménager.

    Des clématites



    Blossomtime

    A suivre......

    votre commentaire

  • Dans un autre vie on voyageait, Cordes sur ciel est un des plus beaux villages de France.

    votre commentaire

  • On y rencontre d'immenses troupeaux de moutons et on s'y perd un peu

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique