•  

    P1090138

     

     

    P1090139

     

     

    P1090140

     

    On ne voit pas la route mais elle est bien là

     


    1 commentaire
  • Le bleu du ciel




    les montagnes bleues


    la neige bleue


    Une peinture de BOB, mon petit frère


    Héliotrope


    le bleu violet rampe


    Les iris avec tous les bleus possible




    Un peu de rouge dans le bleu cela donne du violet


    Là, le bleu est presque noir


    Bleu sur grillage


    Dans une balconière au centre ville


    Fleurs bleues devant la maison


    Le bleu dans l'eau, c'est le Rhône.

    .........

    votre commentaire
  • La pêche au thon rouge doit commencer demain en méditerranée, hors, si on ne cesse pas cette campagne de pêche, il n'y aura plus de thon rouge en méditerranée en 2012.

    Que doit on choisir ? la pèche ou les thons.
     
    A LIRE   le blog de Nanou

    WWF   pour une planète vivante




    votre commentaire
  • Première femme bachelière en France !!!!

    Julie-Victoire Daubié voit le jour le 26 mars 1824  à Bains les Bains ( Vosges)  dans la maison dite des Commis de la  Manufacture royale de Bains les Bains  où son père occupe les fonctions de comptable puis de caissier.

    Quand elle présente sa candidature à l'examen à l'Université de Paris, sa candidature est refusée au seul prétexte qu'elle est une femme. Pourtant, aucun texte n'interdit aux femmes l'accès à l'Université.

    Après de multiples démarches, avec l'aide de François Barthélemy Arlés Dufour, un saint simonien  et industriel  lyonnais très influent dans les milieux académiques et à la cour impériale, et, forte de son succès au concours lyonnais de 1859, elle finit par obtenir son inscription à Lyon.


    Enfin, le 16 aout 1861, elle obtient son baccalauréat en totalisant six boules rouges, trois boules blanches, une boule noire. Ce système de boules était le moyen de vote des professeurs examinateurs. En ce temps-là, ils ne calculaient pas de moyenne. Une boule rouge signifiait un avis favorable, une boule blanche, une abstention, une noire, un avis défavorable. Elle doit pourtant attendre encore longtemps son diplôme de bachelier ès Lettres. Prétendant qu'il « ridiculiserait le ministère de l'Instruction publique », le ministre Gustave Rouland  refuse de le signer. Il faut une intervention pressante d'Arlès-Dufour auprès de l'entourage de l'impératrice Eugénie et une campagne de presse menée par Léon Richier  pour que l'ordre soit donné à ce ministre d'apposer sa signature au bas du diplôme.


    Victoire Daubié continue à travailler pour préparer sa licence  ès lettres bien qu'elle ne puisse pas assister aux cours en  Sorbonne (l'examen est accessible aux femmes, mais les cours leur sont encore interdits). Elle réussit son examen le 28 octobre 1872 et devient la première licencié (sans e) ès Lettres, l'intitulé du diplôme de licence comme celui du baccalauréat n'existe qu'au masculin.

    Aussitôt elle décide de préparer une thèse de doctorat dont le sujet sera La Condition de la femme dans la société romaine. Sa mort laissera cette thèse inachevée. La même année, elle s'établit à Fontenoy pour veiller sur sa mère âgée et malade.

    Elle est profondément affectée par l'interdiction à la vente, par voie de colportage de trois ouvrages que son association pour « l'émancipation progressive de la femme » présidée par Arlès-Dufour et dont elle est vice-présidente, a édités.




    Fresque murale à Fontenay le chateau représentant Julie Victoire passant son baccalauréat

     

    Julie-Victoire Daubié aura partagé sa vie entre ses luttes pour l'émancipation de la femme dans la société contemporaine ( mariage, conditions de travail, formation professionnelle, rémunération, droit de vote, etc.), ses engagements dans les mouvements de l'histoire du temps, son travail de préceptrice, ses relations politiques, journalistiques et amicales Jules Simon, Leon Richer, Marie d'Agoult, Juliette Edmond Adam etc.....

     

     A suivre......




    votre commentaire
  • 1941 !  la France est envahie par les hordes nazies, tout d'abord le nord, puis le sud, des français entre en résistance, il font sauter les trains, les maquis s'installe et des réseaux sont créé dans tout le pays, des personnes de tous bords ,de toutes confessions  disent non à l'envahisseur, beaucoup sont déportés,  ils sont considérés comme des terroristes.


    Maman allait dans les hotels de passe avec des copians pour y taper des tracts, mon landeau a souvent servi a transporter des armes, la boite aux lettre de mes parents servait de boite pour les gens de la résitance.
    Si nous avions été pris nous ne serions pas là.
    Maman voulait défendre sa terre envahie par les "boches".
    Elle était donc  "Terroriste."



    Alors pourquoi donne t on cette appélation aux palestiniens ,on leur a pris leur terre, on les a parqué dans de sordides camps
    Doivent ils attendrent béatement qu'on leur tue tous leurs  enfants.

    Honte au gouvernement Israélien qui fait au palestinien, ce que Hitler leur a fait.
    et surtout ne mélangeons pas Israélien et juif.
    Israel est un pays
    Etre juif est une religion.

    Israel veut plus de terre, au détriment des palestiniens.
    Devons nous les laisser faire ????




    votre commentaire


  • Petit plaisir pour ma cuisine



    et on pourra boire notre café ou thé dans la bonne humeur

    votre commentaire
  • En visite à Lyon sur les quais de la Saône pas trés loin de la sortie nord du tunnel de la Croix Rousse, j'ai fait ces quelques photos.



    C'était l'automne la Saône était grise la ciel aussi, je ne sais pas si le pecheur a remporté beaucoup de poisson à la maison.


    lls s'approchent un peu des fois que je leur apporterais à manger



    Les cygnes sont rejoints par une horde de canards








    votre commentaire
  • Non pas le derby d'Epson !! celui de St Etienne/Lyon.
    Moi, Robert, Lyonnais de naissance, supporter de l'OL depuis plus de 50 ans, je jubile un peu, car Lyon a été durant 7 ans de suite 1er du championnat de France de football.
    A la belle époque des "verts" dans les années 60, j'étais pensionnaire dans un collège de la Loire, en ais je entendu des quolibets sur Lyon qui se trainait en milieu de tableau.
    Puis dans les année 70/80 lors de la folie verte..... et la descente de Lyon en 2ème division j'ai fait face a pas mal de moquerie , mais je tenais bon !!!

    Alors vous comprendrez mon bonheur de voir la suprématie Lyonnaise.
    Dimanche soir,  j'espère voir un beau match, et que le meilleur gagne.

    ALLEZ L'OL


    Une semaine à Rome avec un match de ligue des champions en apothéose. Que du plaisir


    J'étais là moi aussi, mais c'était aussi et surtout pour ROME.
    j'ai fait 360 photos durant cette semaine là. j'aurais pu en faire mille !!!!!!



    Le bus de l'OL sur l'esplanade devant St Pierre de Rome
    La ville de Rome, que du bonheur.






    votre commentaire
  • Comme vous ne le savez peut être pas, mon mari Robert est atteint par la Maladie de Parkinson.
    Afin de m'aider moralement, j'ai rejoint un groupe "Coreoleus" qui a pris une grande place dans ma vie. Nous discutons sur le Web et j'ai même rencontré de visu Chantou et Emilio qui habite non loin de chez moi. Chantou, webmaster, est elle même parkinsonienne. Elle a une pêche d'enfer, et c'est bien souvent elle qui me remonte le moral.
    Donc ce matin dans mes mails, j'avais celui de François "PcP" qui nous donne la recette du bonheur.

    ********
    De l'amour sans compter,
    de l'amitié à satiété,
    de la chance à volonté
    Une mesure de bonne santé,
    beaucoup de bonne volonté,
     
    Entoures toi toujours d'Amour et d'Amitié.
    Ne fermes pas la porte aux opportunités.
     
    Rapproches toi toujours davantage de tes rêves.
    Si le monde ne change pas , avec lui fais la trêve.
     
    Gardes  toujours intacte ta soif de découverte,
    Que ta curiosité soit toujours en alerte.
     
    Mais surtout sois  porté par l'espoir et la foi,
    Et que la joie de vivre rayonne autour de toi.
     
    François
     
    Diffuser cette recette, autour de vous



    votre commentaire
  • oui Ingrid Bétancourt est libre et avec elle une quinzaine d'otages.
    Rejouissons nous de cette libération.

    et n'oublions pas toutes les autres personnes qui sont toujours otages de part le monde.



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique