• Chateau d'Amboise.... suite....


    le batiment principal du chateau, enfin tel qu'il nous apparaît actuellement.
    Continuons l'histoire du chateau :

    Louis XII (1462 / sacre 1498 / † 1515) et Anne de Bretagne
    Charles VIII étant décédé sans héritier mâle, son cousin le duc d'Orléans lui succède sous le nom de Louis XII. Le nouveau Roi réside en son fief de Blois tandis que son jeune cousin et héritier présomptif, François d'Angoulême, est éduqué à Amboise.

    Louis XII poursuit les travaux initiés par Charles VIII dont l'aile perpendiculaire au Logis Charles VIII.


    François 1er (1494 / sacre1515 / † 1547) et Claude de France
    A son enfance au château succèdent la victoire de Marignan et les favorites de la Cour (Françoise de Chateaubriand). Sa fascination de la Renaissance en fait un grand roi mécène des arts. Il rehausse l'aile Louis XII du château et fait décorer les lucarnes selon le goût italien.

    Henri II (1519 / sacre 1547 / † 1559) et Catherine de Médicis

    Il est à l'origine de l'édification d'un bâtiment parallèle à l'aile Louis XII (aujourd'hui disparu). Catherine de Médicis, sa femme, apporte au Château l'art de vivre à l'italienne 

    Si dès François 1er la cour séjourne aussi à Fontainebleau et au Louvre, Amboise reste une demeure appréciée des souverains jusqu'à Henri II.

    Chambre de Henri II

    Le séjour du monarque se fait plus rare à partir d'Henri III. La Cour quitte définitivement la Touraine pour l'Ile-de-France sous Henri IV. Dès lors, le Château d'Amboise ne constitue qu'une simple étape pour les rois Bourbons.

    Manteau de la cheminée de la chambre du roi

    La demeure accueille d'ailleurs à plusieurs reprises Louis XIII et Louis XIV . Son petit-fils, Philippe, duc d'Anjou, en route pour l'Espagne, y fait également étape du 11 au 13 décembre 1700 avant de monter sur le trône d'Espagne sous le nom de Philippe V .

    Nicolas Fouquet , surintendant des finances disgracié, est l'hôte involontaire du Château d'Amboise. Après avoir donné une fête somptueuse en l'honneur du Roi de France en son château de Vaux-le-Vicomte, il est arrêté le 5 septembre 1661 à Nantes par le capitaine des mousquetaires, le célèbre d'Artagnan. En route pour le Fort de Pignerol (Alpes savoyardes) où il mourra le 23 mars 1680, il est interné à Amboise du 4 au 16 décembre 1661. La tradition veut qu'il ait été mis au cachot situé "au dessus de la porte d'entrée du Château". Son passage à Amboise fut l'objet du pèlerinage de Jean de La Fontaine, son ami, venu au Château en août 1663

     La tour des minimes


    François Ier y passa son enfance et y réaménagea l'aile Louis XII. Il invita Léonard de Vinci à séjourner à Amboise dans le Clos Lucé, situé près du château. Un souterrain, permettant la communication entre les deux sites, fut percé. Le grand peintre mourut en 1519 à Amboise et fut inhumé secondairement dans la chapelle Saint-Hubert.

    Le château fut le théâtre de la conjuration d'Amboise en 1560, prélude aux guerres de Religion.

    À partir d'Henri III, les séjours royaux se firent plus rares. Une grande partie du château fut démolie lors du premier Empire.

    Louis-Philippe Ier hérita du château par sa mère. Il dégagea les anciens remparts en faisant détruire les maisons attenantes et redécora l'aile Louis XII.

    En 1848, Abd El-Kader, à la suite d'un traité de reddition non respecté par les autorités française l'émir Abd el-Kader et une centaine de compagnons y furent placés en captivité jusqu'en 1852.

    Buste de Léonard de Vinci dans le parc du chateau

     

    Mais ceci est une autre histoire


    « Cours aprés moi, que je t'attrape..Jaune comme..... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :